Pourquoi ce Cercle ?

 L'évolution des technologies, des instruments, des moyens de navigation a réduit le nombre de personnes dans le poste de pilotage depuis de nombreuses années. A l'époque des avions à moteurs à pistons, nous trouvions dans le poste 5 navigants techniques :

• le commandant de bord,

• l'officier pilote,

• l'officier mécanicien navigant,

• le radio navigant,

• le navigateur

Les technologies de communication évoluant, le radio navigant a disparu avec l'apparition des communications en phonie. 

La technique des centrales à inertie a eu raison de la présence des navigateurs à bord des avions. L'informatique a maintenant raison de la présence à bord des Officiers Mécaniciens Navigants (OMN).

Les navigants techniques présents dans le poste de pilotage des avions modernes ne sont plus que 2 :

• le commandant de bord,

• l'officier pilote

La disparition de plusieurs compagnies employant des OMN telles que Air Liberté, AOM, l’arrêt des vols commerciaux du Concorde le 31 mai 2003, l’arrêt des B747 Classique 200 et 300 en septembre 2006 à Air France et Corsair sonnent, en France, la fin des avions exploités en équipage à trois, support du métier, et place l'OMN au crépuscule de sa profession.

Le dernier vol d'un 747-300, avion passager, a eu lieu le 1 Septembre 2006 et le dernier vol d'un 747 Cargo le 5 Avril 2008 mettant fin à la présence d'un Officier Mécanicien Navigant à bord des avions de transport public.

Chez ATI, société de transport d'Airbus Industries, le dernier vol en équipage à 3 sur Béluga a eu lieu le 3 Mai 2018.

Il ne reste plus que quelques Officiers Mécaniciens Navigants en exercice :

  • dans l'Aéronavale
  • l'Armée de l'air
  • et les Mécaniciens Navigants d'Essais

Nous avons donc exprimé le besoin de créer une structure pour garder le contact entre nous et continuer à faire vivre l'esprit qui animait la profession.

Afin de conserver une trace de cette profession aujourd'hui disparue, nous avons édité un document retraçant son histoire.

Si vous souhaitez le recevoir, contactez-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.